Mort de Maelys : Nordahl Lelandais livre une version étonnante des faits

Dans une information exclusive de M6, Nordahl Lelandais lève le rideau sur les raisons qui l’ont poussé à commettre l’irréparable.

Voir les chiens

Les circonstances de la mort de Maelys se dévoilent petit à petit. La fillette a été portée disparue lors d’un mariage dans la nuit du 26 au 27 août 2017, à Pont de Beauvoisin (38) dans l’Isère. Nordahl Lelandais, suspect numéro un dans cette affaire a déjà avoué les faits. Mais d’après une information exclusive de M6, l’ancien militaire a déclaré lors de sa dernière audition devant le juge d’instruction que la fillette voulait voir ses chiens. Il l’aurait alors invité dans sa voiture pour réaliser le souhait de la petite.

Frapper la fillette

Alors que la voiture s’était éloignée de la salle de fête, Maelys se serait inquiétée. Ce qui aurait poussé Nordahl à lui donner un coup de poing ou une claque qui aurait tué ou rendu la jeune fille inconsciente. Le meurtrier aurait ensuite caché le corps de sa victime dans un cabanon proche du domicile familial et il est retourné à la cérémonie. « Il avoue être reparti récupérer le corps de la fillette dans le cabanon et aurait ensuite repris son véhicule en direction du village de Saint Franc », détaille la même source.

A lire aussi : L’intégralité de nos articles sur Maëlys 

Dissimuler son corps

Avec cette étonnante version des faits, la responsabilité de Nordahl Lelandais dans la mort de Maelys peut-être minimisée. Les enquêteurs et le juge d’instruction prennent d’ailleurs les raisons évoquées par l’ancien militaire avec beaucoup de circonspection. Selon toujours la même source, le maître chien aurait marché vers le massif alpin avec la dépouille de la fillette avant de placer son corps derrière un rocher.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Translate »