Meurtre d’Angélique: une ancienne victime de David Ramault témoigne

Lorsqu’elle a appris la mort d’Angélique, une ancienne victime de David Ramault a tout de suite pensé que c’était lui.

« Quand on a su à la télévision qu’un voisin avait violé et tué la petite Angélique, j’ai tout de suite su au plus profond de moi que c’était lui, j’étais certaine. » témoigne cette femme, âgée aujourd’hui de 74 ans.

Le 14 janvier 1994, âgée à l’époque de 50 ans, elle se rendait à son travail et, alors qu’elle s’apprêtait à prendre le bus, David Ramault a surgi derrière elle.

David Ramault, âgé à l’époque de 21 ans, a placé un cutter sous sa gorge et a tenté de l’emmener de force sous un pont. Des passants sont intervenus et ont mis fin à cette agression.

Interpellé, David Ramault avait déclaré à la police avoir eu une « pulsion irrésistible », ajoutant que son but n’était pas de voler sa victime, mais de lui imposer des attouchements sexuels.

Aujourd’hui âgée de 74 ans, cette femme, qui reste encore très marquée par sa propre agression, est bouleversée par la mort d’Angélique et le calvaire subi par la jeune fille :

« J’ai des petits-enfants… Je m’imagine (elle s’interrompt). Non ! C’est impardonnable qu’ils l’aient laissé sortir comme ça. Il faut qu’il soit mis en prison mais qu’il n’en sorte plus. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Translate »