AFFAIRE DUPONT-DE-LIGONNES « Je pense qu’il est vivant »

« Il n’avait aucun intérêt à planifier tout ce scénario pour aller se tuer quelque part », estime Michel, un ami de Xavier Dupont de Ligonnès. Pour lui, le suspect numéro un de la tuerie de Nantes, en avril 2011, « a dû partir quelque part où on ne le retrouve pas »… Extrait du magazine « 13h15 le samedi ».

Michel livre pour la première fois ses sentiments sur l’assassinat de l’épouse et des quatre enfants de  Xavier Dupont de Ligonnès. Leurs corps ont été découverts par les policiers sous la terrasse de leur maison à Nantes, le 21 avril 2011. Trente ans d’amitié le liaient au suspect numéro un de cette tuerie. Il le considérait comme un frère.

« Personnellement, je pense qu’il est vivant et la probabilité qu’il le soit est pour moi assez grande, confie Michel au magazine « 13h15 le samedi »Sinon, il se serait suicidé avec sa famille. Il n’avait aucun intérêt à planifier tout ce scénario pour aller se tuer quelque part dans le Var ou ailleurs… »

« Il n’est pas resté en France… »

Pendant longtemps, Michel n’a pas pu se replonger dans ses souvenirs. Et notamment la période pendant laquelle il a vécu un an et demi aux Etats-Unis avec le disparu le plus recherché de France. Il n’avait pas ouvert « depuis un moment » le carton contenant les photos de ce voyage effectué quand ils étaient jeunes et célibataires : « On a fait quarante-huit Etats sur cinquante-deux… On avançait au gré du vent. On était brothers… »

L’ami de trente ans est convaincu que Xavier Dupont de Ligonnès a les qualités nécessaires à une longue cavale. « C’est quelqu’un de discret et charismatique. Il est gentil, peut changer d’apparence et parle plusieurs langues couramment, sans accent… Il pouvait passer pour un Américain sans aucun problème. J’imagine qu’il a dû partir quelque part où on ne le retrouve pas. Il n’est pas resté en France… » estime Michel. Xavier met fin à leur rêve américain en rentrant pour se marier avec Agnès et fonder une famille…

 Eliminer sa famille et s’inventer une nouvelle vie… Et si Xavier Dupont de Ligonnès s’était inspiré d’un fait divers qui avait défrayé la chronique aux Etats-Unis en 1971 ? Cette année-là, le suspect numéro un de la tuerie de Nantes, en avril 2011, se trouvait sur le sol américain…

Eliminer sa famille et s’inventer une nouvelle vie… C’est exactement ce qu’a fait un certain John List. Ce comptable américain a froidement exécuté sa mère, sa femme et ses trois enfants en 1971 dans leur maison familiale de  Westfield (New Jersey). Ce fait divers sanglant a été couvert par tous les médias du pays… l’année où Xavier Dupont de Ligonnès vivait aux Etats-Unis !

Des similitudes entre les modes opératoires

Le disparu le plus recherché de France s’est-il inspiré de ce tueur américain ? Les modes opératoires des deux tueries présentent de très troublantes similitudes. A tel point que cette piste est explorée par les enquêteurs chargés de résoudre ce qui demeure aujourd’hui comme l’une des plus grandes énigmes criminelles françaises… John List a été traqué pendant dix-huit ans par les agents du FBI.

Le directeur de l’enquête à l’époque se souvient : « C’était choquant car cela n’arrive pas dans un endroit comme Westfield. Nous n’avons jamais de crimes violents comme celui-là. Il a tué les personnes qu’il était censé aimer le plus… » Criblé de dettes, John List a planifié la mort de sa famille méthodiquement, sans rien laisser au hasard, avant de prendre la fuite. Et quand les corps ont été découverts, il était déjà loin…

Source 1 & 2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.