Belgique : Les sauvetages d’enfants sauvés de noyade

Depuis le début des vacances, près de 600 enfants ont échappé à la vigilance de leurs parents ou accompagnateurs sur les plages belges. Il s’agit d’un record à la hausse. Dans ce cas de figure tous les enfants sont sains et saufs et ont retrouvé leurs parents. En revanche, cela a failli mal tourner pour 4 enfants âgés entre 10 et 11 ans, sauvés de la noyade à Blankenberge. Ils ont été laissés sans surveillance.

Hier à Blankenberge un drame a été évité de justesse. Quatre enfants, âgés entre 10 et 11 ans, ont été sauvés de la noyade. Les sauveteurs avaient prévenu les quatre enfants à plusieurs reprises. Les courants étaient puissants et s’éloigner dans la mer est risqué. Mais ils n’ont pas écouté. L’un d’eux a été emporté par une vague et s’approché dangereusement d’un brise-lame. Jan Peeters, garde côte, l’a repéré à temps: « Le jeune était très calme, mais n’aurait jamais eu la force de revenir au rivage par lui-même. Il m’a dit que l’eau était arrivée sur lui, et qu’il n’arrivait pas à revenir. »

Les parents n’étaient pas sur la plage

Le sauvetage a été délicat: l’un des enfants portait un plâtre. Il a perdu pied à plusieurs dizaines de mètres du rivage. Au total, 7 sauveteurs ont été mobilisés pour ramener les enfants en lieu sûr. Ils n’ont que quelques égratignures mais sont choqués. Sur la plage, pas de trace des parents. « On a retrouvé les parents près de la digue, à 300 mètres de ce qui s’était passé. L’autre couple était plus loin en train de faire des achats« , détaille Tom Cocle, chef des sauveteurs de Blankenberge.

Les sauveteurs ne peuvent pas tout voir. Ils demandent aux parents de toujours garder un œil sur leurs enfants. « Je ne peux pas rester sur ma serviette et les laisser nager seuls, non. Déjà parce que moi aussi je peux nager, et puis ils peuvent s’éloigner très vite », raconte une dame sur la plage. « Les parents [s’ils avaient été là, ndlr] auraient pu intervenir avec plus d’autorité, et ne les aurait pas laissé aller aussi loin dans la mer« , ajoute Tom Cocle. Suite à cet incident, les parents ont reçu un avertissement de la part des sauveteurs et de la police.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Translate »