ENQUÊTE : la journaliste a été violée avant d’être démembrée

D’après le ministère public danois, Kim Wall, tuée puis démembrée à bord d’un sous-marin en août dernier, avait été violée avant qu’on lui ôte la vie.

L’inventeur danois Peter Madsen aurait attaché et violé la journaliste suédoise Kim Wall avant de l’assassiner à bord du Nautilus, le submersible de 17 mètres qu’il a construit, a annoncé mardi le ministère public danois, que cite RTL.

Geste prémédité

Selon les procureurs, Peter Madsen a prémédité son geste en embarquant la scie, les tournevis et les liens qui ont été utilisés pour attacher, frapper, entailler et poignarder la jeune femme.

Les causes exactes de sa mort n’ont toujours pas été établies, mais le ministère public pense qu’elle est morte de strangulation ou après que ses veines ont été coupées.

Peter Madsen a reconnu avoir démembré Kim Wall à bord du Nautilus et abandonné ses membres dans la mer, mais il nie l’avoir tuée ou violée.

Il a été inculpé le 16 janvier pour le meurtre et pour agression sexuelle.

Disparue à bord

Kim Wall avait disparu le 10 août dernier alors qu’elle effectuait un portrait de Peter Madsen, 46 ans, propriétaire d’un sous-marin artisanal. Ils avaient embarqué à bord de son « UC3 Nautilus ». Mais la journaliste n’avait plus donné signe de vie après cette interview.

Source JSL

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.