Le cambrioleur viole sa victime puis la force à s’asperger d’eau de Javel

Les faits se sont déroulés le 18 juillet dernier à Fontenay-sous-Bois, dans le Val-de-Marne.

Un cambrioleur s’est introduit dans un appartement et a été surpris par l’occupante des lieux, âgée de 54 ans.

Il l’a alors violée puis l’a forcé à s’asperger d’eau de javel pour effacer toute trace génétique, avant de prendre la fuite.

Mais des traces d’ADN ont été retrouvées au domicile de la victime et ont matché avec l’ADN d’un homme de 37 ans très défavorablement connu des services de police.

Ce dernier était sorti de prison il y a deux mois après avoir purgé une peine de huit ans de prison pour une série de braquages dans l’Essonne.

Le suspect a été interpellé mercredi dans son quartier après une course-poursuite avec la police. Il se trouvait toujours en garde à vue jeudi soir.

Toutefois, il aurait pu être interpellé avant car il n’a jamais respecté son contrôle judiciaire après sa sortie de prison. De plus, le lendemain du viol il se trouvait en tant que passager dans la voiture de son frère poursuivie par la police. Des dizaine de coups de feu ont été tirés lors de cette course-poursuite.

Il a été mis en examen pour viol avec acte de barbarie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Translate »