Une femme de ménage soupçonnée d’avoir empoisonné 2 bébés à l’hôpital

Le 5 juin dernier, un bébé de 16 mois, accueilli à la crèche du personnel de l’hôpital de Ville-Evrard à Neuilly-sur-Marne (93), a eu des pertes d’équilibre et des phases de somnolence après avoir pris son goûter.

Il a été conduit à l’hôpital Necker où les médecins ont découvert qu’il avait de la benzodiazépine dans son sang (une molécule que l’on retrouve dans les anxiolytiques).

Puis le 19 juin, toujours dans la crèche du même hôpital, un nourrisson de 9 mois a présenté les mêmes symptômes après son déjeuner. Là encore des benzodiazépines ont été retrouvées dans son organisme.

Une enquête a alors été ouverte et, rapidement, les soupçons se sont portés sur une femme de ménage de 53 ans, qui travaille dans l’hôpital depuis janvier en CDD.

Les investigations ont révélé que la quinquagénaire s’était fait prescrire des calmants contenant de la benzodiazépine entre le 5 et le 19 juin.

De plus, elle est connue des services de police pour des violences commises sur une personne âgée dont elle s’occupait.

Cette mère de famille a été interpellée et a été mise en examen pour « tentative d’empoisonnement » le 19 juillet dernier. Elle a été libérée sous contrôle judiciaire et licenciée.

1 thought on “Une femme de ménage soupçonnée d’avoir empoisonné 2 bébés à l’hôpital

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.