Une touriste française portée disparue au Japon

Tiphaine Véron, 36 ans, a été repérée pour la dernière fois le dimanche 29 juillet au matin à Nikko, au nord de Tokyo.

Disparition inquiétante au Japon, à Nikko, où Thiphaine Véron reste introuvable depuis le dimanche 29 juillet. Originaire de Poitiers, la trentenaire est au Japon pour ses vacances.

Le responsable de l’hôtel où elle séjournait assure l’avoir vue le dimanche au matin. Depuis, une enquête a été ouverte, après une semaine sans aucune nouvelle.

Elle avait laissé son passeport et ses affaires à l’hôtel

« Tiphaine a atterri le 27 juillet au Japon, a dormi la première nuit près de l’aéroport de Narita puis s’est rendue le lendemain 28 à Nikko où elle est arrivée en train vers 14 heures, selon les images des caméras de surveillance visionnées par la police », a expliqué sa sœur cadette, Sibylle.

La dernière fois que Tiphaine a été aperçue, c’est dimanche 29 matin, vers 10h-10h30, alors qu’elle sortait de l’hôtel. Elle a laissé son passeport et la plupart de ses affaires dans la chambre, et est partie se promener avec simplement un petit sac, selon le témoignage du propriétaire de l’établissement.

Tiphaine Véron avait réservé pour deux nuits. Ne la voyant pas le dimanche soir ni pour le check-out le lundi matin, le propriétaire des lieux a averti la police.

La jeune femme souffre d’épilepsie

Deux frères et une sœur de Thiphaine Véron se sont rendus vendredi sur place. Ils ont lancé un appel à témoins sur les réseaux sociaux Facebook et Twitter afin d’obtenir la moindre indication.

Les membres de sa famille sont d’autant plus inquiets que la jeune femme est épileptique et fait parfois des crises qui peuvent être assez graves.

Le groupe audiovisuel public japonais, NHK, a relayé l’information à la télévision ainsi que l’agence de presse nippone Kyodo News sur son site.

L’ambassade de France au Japon est également mobilisée pour retrouver la ressortissante française au plus vite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Translate »