Un enseignant condamné pour agression sexuelles à la piscine

Il a été radié de l’éducation Nationale et heureusement. Mercredi l’homme était face aux juges de la Cour, et répondait des chefs d’accusation d’agression sexuelles, et de détention d’images pédopornographies. L’homme est accusé en outre d’avoir donné des conseils aux pédophiles pour « chasser » les enfants. Il avait fait appel de la première décision de justice qui l’avait condamné à une peine de 5 ans d’emprisonnement ferme.

Le voilà devant la Cour d’Appel pour s’expliquer sur les faits qu’il a commis les 23 avrils 2016. L’ancien professeur (radié en 2008 de l’éducation nationale) et qui se fait appeler « Jean-Luc »  est alors surpris avec un garçon de 13 ans à la piscine de la Mare Rouge au Havre. L’adolescent a le slip de bain baissé et le suspect aurait eu sa main posée sur le sexe du mineur. »Il courait dans les douches, chahutait et m’a percuté. Je l’ai repoussé, il s’est senti mal et m’a alors demandé du shampoing ».

L’homme était déjà connu de plusieurs piscines havraises pour des comportements inappropriés: le trentenaire appréciait visiblement le contact des enfants dans les petits bassins, mais il dément cependant tout geste déplacé.Des perquisitions sont menées à l’issue à son domicile, et il y sera trouvé dans son ordinateur des images et des contenus toutes de nature pédophiles. L’info plus : L’homme avait déjà été condamné en 1997 pour des agressions sexuelles commises sur des enfants mineurs  et une fois en 2008, ce qui ne l’avait pas empêché d’être enseignant. Cela pose le questionnement évident sur une justice trop laxiste, et des vérifications trop souvent bâclés de l’Éducation Nationale sur la demande des casiers judiciaires des personnes de l’enseignement.

C’est donc fort dommage que la justice et l’Éducation Nationale prennent autant de matière à libérer des personnes coupables pour laisser nos usagers, nos enfants à des personnes en récidive pour les mêmes genres de faits.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.