Société : Comment éviter la noyade

Même si on en parle peu souvent, la noyade reste parmi les premières causes de mortalité par blessure involontaire, provoquant la mort de 10 personnes par jour aux États-Unis.  Le plus tragique est que cela se produit souvent près de la maison. En 2012, 73% des morts d’enfants de moins de 14 ans par noyade se sont produits au sein même de leur domicile. Heureusement, en respectant des règles de sécurité de base, vous pouvez éviter certaines situations qui mènent à la noyade. Que vous nagiez tout seul, sous la surveillance d’autres personnes, ou si vous sécurisez votre piscine, ce sont des connaissances dont vous n’avez pas le luxe de vous passer.

Choisissez un lieu de baignade surveillé par des maîtres-nageurs. La première règle à respecter pour éviter de vous noyer est de toujours être accompagné de bons nageurs lorsque vous allez nager, surtout si vous vous retrouvez sur un plan d’eau que vous ne connaissez pas. Les maîtres-nageurs certifiés sont vos meilleurs amis lorsque vous vous baignez, car il a été démontré que la présence de maîtres-nageurs près d’un plan d’eau a un effet considérable sur la prévention des noyades. Les maîtres-nageurs sont entraînés pour remarquer les nageurs sur le point de se noyer et ils peuvent répondre à cette situation rapidement pour sauver des vies. Si vous hésitez entre plusieurs plans d’eau, choisissez plutôt ceux qui possèdent des maîtres-nageurs.

  • En plus de cela, il vaut la peine de mentionner que les maîtres-nageurs certifiés peuvent effectuer une réanimation cardio-pulmonaire, ce qui signifie qu’ils ont la possibilité de sauver la vie d’un nageur en péril après avoir perdu connaissance dans l’eau.

Apprenez à nager. Pour des raisons évidentes, l’apprentissage de la natation peut réduire de façon drastique vos chances de vous noyer. Les débutants devraient apprendre à nager la brasse et à nager sur place pour pouvoir se déplacer et flotter avec aisance dans l’eau, ce qui leur donnera plus d’assurance et de sécurité lorsqu’ils s’y retrouvent. Ne vous contentez pas de savoir nager comme un chien pour vous éviter la noyade, c’est une façon de nager peu efficace qui gaspille beaucoup d’énergie en comparaison avec la brasse.

  • Si vous n’êtes pas sûr de vous pendant que vous nagez, envisagez de suivre des cours de natation. Il a été démontré que les cours de natation réduisent les risques de noyade de 88% chez les très jeunes enfants, mais ils peuvent aussi fournir des informations qui peuvent sauver la vie des adultes.

Utilisez des systèmes de flottaison certifiés. Vous pourrez flotter dans l’eau en cas de perte de connaissance ou d’incapacité à nager si vous portez des gilets gonflables ou d’autres systèmes de flottaison, c’est pourquoi ils sont une aide précieuse lorsque vous vous trouvez près ou dans l’eau. Dans certaines situations, ces systèmes de flottaison peuvent même être obligatoires. Par exemple, aux États-Unis, il est obligatoire dans de nombreux états de porter un gilet de sauvetage sur un bateau (ou tout du moins d’en avoir un pour chaque personne présente sur le bateau). En général, ces gilets de sauvetage doivent être certifiés par les gardes-côtes américains pour être valides.

  • Ne vous fiez pas aux brassières gonflables, aux boudins en mousse ou à d’autres équipements de piscine pour votre sécurité, car ils sont en général conçus pour s’amuser, pas pour éviter de se noyer.

Évitez les courants forts. Si vous avez toujours nagé dans des piscines aménagées, il est facile d’oublier que les plans d’eau loin de la civilisation sont soumis aux forces des courants d’eau. Si ces courants sont suffisamment forts, ils peuvent devenir dangereux, surtout pour des nageurs faibles ou inexpérimentés. Les courants d’arrachement sont particulièrement dangereux, ce sont des courants forts et rapides qui se produisent près des rives et peuvent tirer les nageurs vers le large. Si vous êtes à la plage, faites attention à ces courants en repérant les signes avant-coureurs :

  • Un couloir étroit particulièrement agité
  • Une section de la mer où la couleur de l’eau est différente du reste de la mer
  • Des schémas de vagues irréguliers
  • Une ligne d’algues ou de débris qui flotte vers le large

Ne paniquez pas si vous vous retrouvez dans un courant fort. Dans le cas peu probable où vous vous retrouviez au milieu d’un courant fort, sachez comment réagir intelligemment pour sauver votre vie. Même si cela peut être une expérience effrayante, essayez de faire de votre mieux pour ne pas paniquer, car vous pourriez vous noyer en laissant votre instinct naturel vous dicter votre conduite. Plutôt que d’essayer de lutter contre le courant, retournez-vous à 90 degrés et faites de votre mieux pour nager parallèle à la rive. Puisque la plupart des courants d’arrachement ne sont actifs que sur un couloir étroit d’eau, vous pourrez éventuellement en sortir pour vous retrouver dans une zone de mer plus calme.

Si vous sentez que vous commencez à perdre le contrôle, essayez de nager sur place ou de flotter. La réaction naturelle de la plupart des gens lorsqu’ils sentent qu’ils se noient est de lutter le plus possible pour garder la tête hors de l’eau.Malheureusement, c’est une des pires choses que vous pouvez faire lorsque vous vous noyez, car cela peut vous faire perdre rapidement de l’énergie, vous épuiser et vous empêcher d’appeler à l’aide. En général, il vaut mieux essayer de nager sur place ou de flotter pour conserver votre énergie avant de tenter de regagner la rive ou d’appeler au secours.

  • Pour nager sur place, tenez-vous droit dans l’eau et faites des mouvements de nage de l’intérieur vers l’extérieur avec vos bras pour stabiliser le haut de votre corps. Tout en faisant cela, tournez vos jambes comme si vous faisiez du vélo pour pouvoir flotter.
  • Si vous n’avez plus du tout d’énergie, faites la planche afin de pouvoir vous reposer un peu dans l’eau. Mettez-vous à plat dans l’eau (face vers le fond) et étendez vos membres en faisant de petits mouvements pour vous maintenir à la surface de l’eau. Relevez votre tête lorsque vous avez besoin de respirer.
  • Souvenez-vous qu’il suffit de garder la bouche légèrement ouverte pour pouvoir respirer, vous ne ferez que gaspiller votre énergie en luttant contre l’eau pour garder toute la tête en dehors.
Ne consommez pas d’alcool ou de drogues. Vous êtes sûr de vous noyer si vous vous retrouvez dans l’eau sans avoir toute la possession de vos facultés. L’alcool en particulier est un très mauvais choix, car en plus d’affecter votre jugement et vos capacités motrices, il vous expose encore plus à l’hypothermie (votre corps se refroidit dangereusement, ce qui peut entraîner la mort). Cependant, puisque les effets de certaines drogues peuvent être tout aussi mauvais (voire pires), il est vivement déconseillé d’entrer dans l’eau si vous êtes sous l’emprise de quelle que substance psychoactive que ce soit, restez sobre lorsque vous nagez.
 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.