Beauvais : Son fils de 3 ans refuse de manger, il le frappe

Il comparaissait devant le tribunal correctionnel pour violences sur son fils de 3 ans mais aussi pour violences conjugales. Un père de famille a été condamné à cinq mois de prison avec sursis. 

«  En Afrique, nous n’avons pas la même conception de la violence. Je ne savais pas  », tente de se justifier cet homme, devant le tribunal correctionnel de Beauvais.

Les faits se passent le 20 avril dernier, un femme se présente avec des blessures physiques apparentes. Elle indique que son conjoint lui a fait vivre un calvaire, et a frappé également son fils de 3 ans.  Pour preuve elle rapport son portable auprès des policiers ayant filmé la scène où son fils de 3 ans et violenté par son père. 

Le 20 avril, l’enfant de 3 ans refuse de manger. Le père s’énerve et le frappe. La mère décide d’emmener son fils pour des soins à l’hôpital de Beauvais suite à des violences exercées par son conjoint. Il s’y oppose fermement et sa colère gronde au sein du domicile conjugal. 

Il finit pas frapper la femme qui partira se réfugier dans un commissariat proche de son domicile. L’homme est interpellé, entendu, et a été condamnée jeudi dernier par le Tribunal correctionnel de Beauvais. 

«  Quel était le plus dangereux pour votre fils ? Qu’il reste avec son père qui venait de lui mettre des claques ou qu’il aille à l’hôpital avec sa mère voir des médecins ? », s’agace la juge Gherbi.

Le prévenu a été déclaré coupable et condamné à cinq mois de prison avec sursis.

Pas sûr que ces cinq mois de prison avec sursis calme les ardeurs de ce père de famille. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.