Insolite : Un adolescent qui rêvait de travailler pour Apple pirate les serveurs

Le jeune hacker ayant eu accès à l’unité centrale d’Apple durant une année entière a été retrouvé ce vendredi 10 août. Une nouvelle mise à l’épreuve pour la multinationale américaine.

Nouvelle faille du système Apple? Depuis plus d’un an, un jeune Australien a réussi à pirater les systèmes informatiques de l’entreprise mondialement connue.

A 16 ANS, IL HACKE APPLE

L’adolescent a en effet réussi à accéder à des fichiers sécurisés mais également à des comptes d’utilisateurs depuis son domicile, en banlieue de Melbourne. En pénétrant l’unité centrale, un puissant système de traitement de données, le jeune hacker a en effet téléchargé plus de 90 gigaoctets de fichiers sécurisés, a publié ce jeudi 16 août le journal The Age.

Pour réaliser cette cyberattaque contre la multinationale américaine, le jeune homme aurait usé de plusieurs techniques. Le site d’actualité consacré à Apple, MacGeneration, nous précise notamment l’usage de VPN, soit des réseaux virtuels privés qui permettent de créer un lien direct entre des ordinateurs distants, le tout en isolant le trafic. Grâce à ceci, de nombreuses barrières de sécurité virtuelles ont été franchies.

Durant une année entière, l’adolescent – âgé de 16 ans au moment des faits- a ainsi eu accès au système. L’entreprise tient cependant à préciser à ses clients  “qu’à aucun moment de l’incident leurs données personnelles n’ont été mises en péril”.

SON RÊVE ÉTAIT DE TRAVAILLER POUR APPLE

Il aura fallu un an pour trouver la trace du jeune hacker. Apple a ainsi dévoilé l’information ce vendredi 17 août 2018, lors d’un communiqué avançant que ses équipes avaient “découvert un accès non autorisé, l’ont maîtrisé et ont signalé l’incident à la police”. Le FBI et son équivalent Australien ont finalement retrouvé le pirate ainsi que ses deux MacBook, reconnus comme ceux utilisés pendant les cyberattaques grâce à leurs numéros de série. Les données subtilisées étaient stockées sur un dossier nommé “Hacky hack hack” mais également dans un smartphone. La nature des données volées n’a pour l’instant pas été dévoilée.

Suite à cette perquisition, l’adolescent a plaidé coupable. Il s’est par ailleurs justifié en indiquant que son rêve était de travailler pour Apple. Aucune autre information n’a pu être transmise sur l’affaire pour assurer la sécurité du hacker qui risquerait des représailles de la part de sa communauté de hack.

Le tribunal pour enfant de Victoria, dans le Sud Est de l’Australie, est en charge de l’affaire et prononcera le verdict le mois prochain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.