Disparition d’Isabelle Rouballay : l’autopsie du corps ne relève “aucune traces de violences”

Les résultats de l’autopsie du corps qui pourrait être celui de la femme de 46 ans, habitante de Thoury, n’a relevé « aucune lésion » et « aucune trace résultant de violences ou d’une intervention extérieure ou d’un tiers« .

« Aucune lésion, aucune trace résultant de violences ou d’une intervention extérieure ou d’un tiers n’ont été relevées« . Ce sont les conclusions de l’autopsie du corps découvert le 24 août dernier pouvant être celui d’Isabelle Rouballay (46 ans), habitante de Thoury (Loir-et-Cher) disparue le 13 août dernier. ( Extrait Franceinfo)

L’identification pour tenter d’éclaircir l’élément dont tout le monde se questionne afin de savoir s’il s’agit bien du corps d’Isabelle Rouballay est toujours en cours. 

Des prélèvements ADN sont en cours et l’identification est actuellement non confirmée. Pour l’heure, il apparaît que la victime serait décédée par la prise importante de médicaments mais d’autres éléments sont à éclaircir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.