Bretagne : Carole, violée, torturée et jetée d’un pont en 1999, est décédée à 35 ans

Carole, âgée d’à peine 16 ans lorsqu’elle a été très violemment agressée, était tétraplégique depuis près de vingt ans.

Son histoire avait ému la France. Le 14 octobre 1999, Carole, une jeune habitante de Vannes (Morbihan) âgée de 16 ans à l’époque, a été sauvagement agressée et violée dans son quartier de Ménimur par Pascal Artero, un individu qu’elle connaissait. Cet homme de 33 ans au moment des faits, qui a été condamné le 1er juin 2001 à la réclusion criminelle à perpétuité, (avec une peine de sûreté de 18 ans) pour viols avec actes de barbarie et de torture et tentative d’assassinat, avait également jeté la jeune fille depuis un pont de 18 mètres de hauteur.

Carole, qui avait survécu à ce cauchemar, est décédée le 26 août dernier alors qu’elle venait d’avoir 35 ans, rapporte ce dimanche Ouest-France. Elle a été inhumée au cimetière catholique de Boismoreau, à Vannes.

Carole avait eu 35 ans le 27 juillet. Elle vivait depuis cinq ans dans une unité spécialisée de Kerpape, à Ploemeur (56). Ces 19 dernières années, son état ne lui a jamais permis de quitter le milieu médical. Sa santé s’était dégradée ces dernières semaines. « Nous nous sommes souvent demandé si elle nous entendait. Elle s’est éteinte alors que nous venions de nous rassembler autour d’elle. Pour elle, ces 19 ans ont été un combat, sans pouvoir communiquer. Elle s’est battue avec ses armes. Elle a rejoint notre père », raconte Christophe, son grand frère et parrain. (extrait du télégramme). 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Translate »