Disparition d’Estelle Mouzin: Toujours pas de traces d’Estelle après les fouilles du logement de l’ex-femme de Fourniret

Les fouilles réalisées ce vendredi dans les Yvelines au domicile de l’ex-femme de Michel Fourniret n’ont rien donné. Le tueur en série, qui a récemment laissé entendre qu’il était  impliqué dans la disparition d’Estelle Mouzin, n’avait plus de contact avec cette compagne.

Les juges chargées de l’enquête sur la disparition d’Estelle Mouzin en 2003 en Seine-et-Marne ont ordonné des fouilles chez la deuxième femme du tueur en série Michel Fourniret dans les Yvelines, a appris BFMTV vendredi de sources proches de l’enquête. Les fouilles se sont terminées en fin de journée sans rien donner.

Les juges en charge de l’instruction ont décidé de fouiller le domicime de l’ex-femme de Michel Fourniret par mesure de précaution et dans le cadre de rechercher des indices, et de fermer des portes dans le déroulés de l’enquête. 

La police continue de recevoir des témoignages ou des signalements concernant Estelle. C’est ainsi que dans le cadre de cette enquête chaque piste est explorée minutieusement, même les plus fantaisistes. L’espoir de retrouver Estelle Mouzin, même sa dépouille est toujours présent pour les enquêteurs et la famille. 

Le jour de la disparition d’Estelle Mouzin, il neigeait les routes étaient bloquées, la police avait des doutes sur la probabilité que quelqu’un n’effectue le trajet Guermantes-les Yvelines pour aller enterrer un corps dans le jardin de quelqu’un avec qui il n’avait plus de relations.

Depuis la disparition d’Estelle Mouzin, 9 ans, alors qu’elle rentrait de l’école en janvier 2003 à Guermantes, la piste Fourniret a été plusieurs fois été explorée, sans succès. Les avocats d’Eric Mouzin, qui estiment que la piste Fourniret n’a « pas été sérieusement explorée » par la police dans cette affaire, ont été déboutés en mai de leur demande de décharger la PJ de Versailles de l’enquête.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.