Pyrénées-Atlantiques : Ils ont crée un stand pour dénoncer les placements abusifs après avoir récupérer leurs enfants.

Un couple de Rivehaute (Pyrénées Atlantiques) a permis de réunir plusieurs parents du Béarn afin de dénoncer les mesures prises par la justice sur les placements de leurs enfants. 

Cela fait des mois que ce couple s’était battu pour dénoncer la situation comme tant d’autres parents se battent en ce qui concerne les placements abusifs de leurs enfants.  Des mois, voir des années de douleur, et une incompréhension totale de la justice en France sur les décisions prises pour leurs enfants. 

 Une douleur qui aujourd’hui remplace celle-ci par une joie immense. Celle d’avoir pu récupérer leurs enfants. Ils ont donc décidé de venir en aide à leur tour auprès des parents qui sont encore à ce jour confrontés à la même situation qu’ils l’ont été précédemment. 

« Un combat pour leurs enfants «  disent-ils mais aussi pour tant d’autres qui sont séparés de leurs parents pour des motifs qu’ils estiment mensonger et fallacieux. 

Ce couple a apporté des preuves irréfutables auprès de la justice. Le juge a décidé dans la dernière décision judiciaire que la mesure ordonnée par le Juge des enfants, n’était pas efficiente. La décision indique que les enfants manifestent un refus catégorique de cette solution de placement, et que les parents ne s’accordent pas à cette mesure. Par conséquent il revient de leur rendre les enfants. 

La situation et le partage de leur calvaire sur les réseaux a permis de faire appel à d’autres parents victimes de ces placements. Ainsi, la Famille M a décidé de réaliser un listing des parents de la région Béarnaise victimes de ces placements abusifs. C’est ainsi qu’ils ont pu faire la rencontre de Virginie, une grand-mère victime par ricochet familial du placement de son petit fils de 13 ans. 

Virginie témoigne de sa situation

Présente sur les lieux de ce rassemblement et de ce stand crée pour la cause, elle témoigne de son combat : 

 

Une décision qui pourrait servir à d’autres parents que Radio Capitole s’est procuré en exclusivité : 

ordonnance retour des enfants

Cette décision confirme donc que certaines mesures prises par les magistrats ne s’avèrent pas plus dans l’intérêt de l’enfant que d’être séparé de ses parents. 

Aujourd’hui la Famille M.a décidé de continuer le combat en organisant des rassemblements de parents qui se trouve dans la même situation qu’ils l’ont été. Vous retrouverez leurs témoignages dans notre émission du direct  » Vous avez la parole  » le samedi 15 Septembre prochain. Notre rédaction recevra le couple qui viendra raconter leur histoire et comment ils se sont sortis de cet enfer… L’enfer du placement abusif de leurs enfants… 

 » Priver notre chair c’est vivre avec la moitié de notre coeur »…

Cela doit cesser d’indiquer une mère dont les enfants ont été placés. La famille M.a souhaité rappeler que courant de semaine dernière une mère de famille a décidé de mettre fin à ces jours au lendemain qu’on soit venue lui prendre ces enfants. Cette méthode qu’ils estiment honteuse arrive à un grand nombre de parents. L’État Français doit réagir et les parents doivent dénoncer ces faits. Leur situation vécue permettra-t-elle d’ouvrir enfin des portes… Celle de dénoncer haut et fort ce que tout le monde a peur de dénoncer… Ce terme ABUSIF selon eux deviendrait monnaie courante chez les magistrats…

Pour eux cela en est une certitude…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Translate »