Français disparu en Argentine : L’inquiétude de la famille suite à la disparition de Mathieu Martin

Perrine Martin, 35 ans, est la sœur de Mathieu Martin. Ce Français de 32 ans a disparu en Argentine, où il voyageait dans le cadre d’un tour du monde.

Plus qu’un touriste, c’est un véritable voyageur. Ce qui rend sa disparition d’autant plus inquiétante. Depuis le 8 août, Mathieu Martin, un Français de 32 ans, n’a plus donné signe de vie. Il se trouvait alors dans le Nord de l’Argentine, aux confins de la Bolivie et du Paraguay.

« On est très proche. Nous sommes très inquiets », confie Perrine, sa grande sœur, qui s’exprime pour la première fois. Jusque-là, Mathieu lui envoyait un message, via e-mail ou Messenger, environ tous les quinze jours. « Il ne possède pas de téléphone portable, et se connectait le plus souvent dans des cybercafés ou des auberges. C’était le deal entre nous, pour que nous soyons rassurés. »

Un vrai baroudeur qui a sillonné la planète

Baroudeur impénitent, Mathieu Martin a sillonné la planète depuis dix ans, en attestent ses séjours dans plusieurs dizaines de pays, comme il le raconte sur son blog. Originaire de la région toulousaine, il vit chez ses parents à Aussonne (Haute-Garonne) lorsqu’il est en France. C’est-à-dire rarement. Titulaire d’un BTS en maintenance industrielle, Mathieu Martin a notamment passé un an au Japon, et travaillé en Nouvelle-Zélande.

Cette fois, il avait délaissé la grange qu’il envisageait de rénover dans les Hautes-Pyrénées pour se lancer dans un tour du monde commencé en septembre 2017. Entamé en Afrique, puis au Cap-Vert et dans les Antilles, ce périple l’avait ensuite conduit vers l’Amérique du Sud, ralliée en voilier avec un ami.

Aperçu pour la dernière fois à la frontière bolivienne

Dans le Nord de l’Argentine, il a d’abord rejoint la ville de Tilcara. Un témoignage digne de foi l’y situe le 8 août au soir. « Il a passé la soirée avec des amis, avant d’aller planter sa tente à l’extérieur de la ville », raconte sa sœur. Le 9, il prend la direction du Nord, et se rapproche d’Iruya, une jolie bourgade accrochée à flanc de montagne, isolée au cœur d’une zone particulièrement accidentée qu’il parcourait à pied ou en stop, comme à son habitude.

Un dernier témoignage, très récemment transmis à sa famille, le localise plus à l’Est, vers Aguas-Blancas. Là, un fermier l’aurait aperçu à quelques encablures de la frontière bolivienne. « Selon ce qu’on nous dit, il ne l’aurait pas franchie, car il n’y a aucun élément officiel qui indiquerait qu’il ait quitté l’Argentine, développe Perrine Martin. Du coup, les recherches menées par la police argentine se concentrent dans ce secteur. »

Par la suite, Mathieu devait gagner le Brésil, où ses proches comptaient se rendre début novembre pour le rejoindre. « Est-ce qu’il est blessé ? Aurait-il été recueilli par quelqu’un ? L’incertitude est totale », soupire sa sœur. Faible réconfort, elle se félicite de l’importante mobilisation des nombreux amism de Mathieu, qui relaient des avis de recherche dans l’espoir de recueillir de nouveaux témoignages déterminants. Le contact est par ailleurs quasi-quotidien avec l’ambassade de France en Argentine.

Si vous circulez dans la région où a disparu Mathieu Martin et que vous disposez d’informations à son sujet, merci de contacter le Consulat général de France à Buenos Aires au (+ 54 9 11) 4 470 3 202.

D’après le Parisien 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Translate »