Société: forte hausse de plaintes pour violences sexuelles en 2018

En cette période de rentrée, le ministre de l’Intérieur a dressé ce jeudi 6 septembre un bilan de la sécurité en France depuis le début de l’année. Comparés à 2017, plusieurs chiffres sont en baisse comme le nombre de cambriolages ou encore les vols à main armés. En revanche, un chiffre augmente fortement : celui des violences faites aux femmes. Plus 6 000 cas depuis janvier dernier. Et le mouvement #Metoo n’y est pas pour rien.

139 000 plaintes pour coups et blessures volontaires déposées depuis janvier, soit 10 000 de plus qu’il y a un an. Premières victimes : les femmes, dans la sphère familiale. Elles représentent 75% des nouveaux cas. En ce qui concerne les violences sexuelles, là aussi les chiffres sont à la hausse : 3 357 cas de plus.

Le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb explique cette hausse des faits recensés en partie par la libération de la parole des femmes. « Souvent, la femme qui était victime de violences avait un peu honte et donc elle ne portait pas plainte. Et c’est clair qu’un mouvement comme celui que nous avons connu permet de faire que – parce qu’un certain nombre de femmes éminentes ont pu dire qu’elles avaient été l’objet de violences sexuelles et sexistes, par exemple.La parole se libère. »

Et avec le lancement, en octobre, d’une plateforme pour faciliter le dépôt de plainte des femmes, Gérard Collomb prévoit « davantage de faits qui nous seront révélés », « parce que justement ce sera plus facile de porter plainte. » Enfin, l’accueil des femmes dans les commissariats sera encore amélioré, selon le ministre.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.