Disparition : des traces de sang de Sophie Le Tan découvertes au domicile du suspect

Dans le cadre de l’enquête sur la disparition de Sophie Le Tan, une perquisition a été effectuée au domicile de Jean-Marc Reiser, le principal suspect actuellement en détention provisoire dans cette affaire. 

Dans cet appartement situé au 6ème étage d’un immeuble de Schiltigheim, en Alsace, les enquêteurs ont découvert des traces de sang. 

Elle ont été décelées à l’aide d’un révélateur, notamment dans la salle de bain de l’appartement, alors que le logement avait été récemment nettoyé de fond en comble. 

L’ADN retrouvé dans ces traces de sang « a été attribué » à Sophie Le Tan, a précisé la procureure lors de sa conférence de presse. 

Le suspect, qui se mûre dans son silence, a été mis en examen pour assassinat et écroué. 

La procureure a indiqué qu’elle espère toujours que la jeune fille soit retrouvée vivante mais elle reconnaît que « chaque jour qui passe pose un peu plus le problème ». 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.