Californie : un couple inculpé pour viols et soupçonné d’avoir agressé des centaines de femmes

Le chirurgien et sa fiancée sont inculpés pour les viols de deux jeunes femmes. Ils leur ont administré des drogues et sont soupçonnés de s’en être pris à des centaines d’autres femmes.

Un chirurgien californien et sa petite amie ont été inculpés pour des viols commis sur deux jeunes femmes qu’ils avaient préalablement droguées. Selon le bureau du procureur du comté d’Orange, le couple est soupçonné d’avoir fait des centaines d’autres victimes.

« Les gens imaginent souvent les violeurs comme des individus louches à l’affût dans les buissons. La réalité, c’est qu’ils viennent de toutes les catégories sociales », a souligné lors d’une conférence de presse le procureur Tony Rackauckas.

Grant Robicheaux, chirurgien orthopédique de 38 ans, et Cerissa Riley, 31 ans, présentaient bien et avaient en effet tout du couple californien à succès.

Plus d’un millier de vidéos d’agressions sexuelles retrouvées dans le téléphone de Grant Robicheaux (ABC News)

Lui avait même eu son heure de gloire en participant, voici quelques années, à une émission de télé-réalité intitulée « Online Dating Rituals of the American Male » (« Les rituels de rencontre en ligne des hommes américains »).

Des centaines de vidéos d’agressions

« Nous pensons qu’ils utilisaient leur physique avantageux et leur charme pour endormir la méfiance de leurs proies », a expliqué le procureur.

Le duo aurait abordé les deux jeunes femmes en 2016, l’une dans un bar et l’autre dans un restaurant, avant de les droguer pour annihiler leur volonté à l’aide de cocaïne, d’ecstasy et de GHB, surnommée « drogue du violeur ». Les deux victimes ont ensuite été emmenées dans l’appartement du médecin à Newport Beach, au sud de Los Angeles, puis violées par le couple.

L’analyse du téléphone de Grant Robicheaux laisse penser qu’ils ont fait beaucoup d’autres victimes. « A ce stade de l’enquête, nous pouvons dire qu’il existe des centaines de vidéos de femmes, plus ou moins déshabillées et plus ou moins conscientes, en train d’être agressées. Et nous sommes encore en train d’en visionner », a précisé une porte-parole du procureur, Michelle Van Der Linden.

Depuis l’inculpation du couple, « les téléphones des enquêteurs n’arrêtent pas de sonner », a-t-elle ajouté, espérant que d’autres victimes pourront être identifiées.

Le chirurgien et sa compagne ont notamment été inculpés de viols et de détention de drogue et d’armes. Ils encourent respectivement une peine de 40 et 30 ans de réclusion. Leurs avocats ont fait savoir qu’ils rejetaient « toute accusation de relation sexuelle non consentie » et souhaitent que « toute la lumière soit faite sur ce dossier lors d’un procès public ».

« Aucune des accusations portées dans cette affaire ne concerne les activités médicales du Dr Robicheaux ou ses patients », assurent-ils dans un communiqué.

Avec AFP 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.