Justice – Infanticide : Un père avait tué ses 2 fillettes à Soumagne: Loana a été mordue et Naora a été étranglée!

C’est un procès très attendu pour plusieurs raisons. D’abord parce que Philippe Roufflaer nie (Lire l’édition de la Meuse), depuis le premier jour, être celui qui a étranglé la petite Loana (8 ans) puis égorgé Naora (11 ans), ses deux filles. Pour rappel, leurs corps sans vie avaient été découverts le 30 décembre 2016 au matin dans la maison familiale de Soumagne, au sein de laquelle leurs parents s’étaient installés quelques mois plus tôt. Le couple vivait régulièrement des hauts et des bas, mais cette fois, la maman semblait bien décidée à quitter Philippe Roufflaer : elle venait de lui envoyer un SMS pour lui dire que son choix était fait, et qu’elle allait faire sa vie avec un autre. C’est avec cet homme, le « rival » de Philippe Roufflaer, qu’elle passerait le réveillon de Nouvel-an…

Ensuite parce que le meurtre de sa famille, puis son suicide, étaient une idée que Philippe Roufflaer avait déjà émise. Dans une lettre, il disait qu’il allait « partir  » avec tout le monde : «  Je n’en peux plus de souffrir et de voir les filles souffrir » avait-il notamment écrit. Puisqu’il nie les faits, chaque détail va compter. Enfin, les explications des médecins légistes et leurs exposés risquent de marquer l’assemblée. Car les deux petites filles, Naora et Loana, étaient conscientes quand elles ont été attaquées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.