Disparition Antoine Zoia : Les parents ont reconnus les objets de leur fils

Dans un communiqué via Twitter, le Procureur de la République Éric Maurel confirme que les objets retrouvés près du corps retrouvés hier dans le Gard à quelques kilomètres de Clarensac appartiennent bien à Antoine Zoia disparu en 2016. 

Radio Capitole Pays-Basque confirmait l’information en fin de matinée. Il ne restait plus qu’à attendre la confirmation de ces éléments dévoilés par notre rédaction pour confirmer qu’il s’agissait bien des objets de l’adolescent. 

Aucune identification formelle

Cependant, le procureur précise que l’état du corps, découvert pendu,ne permet pas d’avoir de certitude. 

Le parquet reste dans l’attente des résultats ADN aux fins d’identification certaine. 

L’autopsie aura pour but de déterminer les causes exactes du décès. 

Le jeune homme de 16 ans avait quitté son domicile familial le 1er mars 2016 en précisant « je reviens », puis était passé acheter un briquet au centre du village alors qu’il ne fumait pas. Depuis, il n’a plus donné signe de vie.

Le procureur de la République a précisé à LCI que la section de recherches de Nîmes est en charge de l’enquête. Un médecin légiste a été dépêché sur place, ce samedi et des techniciens en identification criminelle, ont été également été appelés. Des prélèvements ADN ont été effectués en urgence. Ils seront connus en début de semaine, assure le procureur Maurel, à LCI.

S’il s’agit bien d’Antoine, c’est la France entière qui connaît le visage de cet adolescent. Sa disparition avait fait l’objet d’une longue campagne sur des panneaux 4 X 3 ainsi que sur des autocollants collés au véhicule au même titre que Lucas Tronche disparu à Bagnols sur Cèze. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.