Les enquêteurs qui traitent la disparition de Lucas Tronche, 16 ans, le 18 mars 2015 à Bagnols-sur-Cèze, ont enfin mis la main ce mercredi sur un témoin recherché dans le cadre de l’affaire, mais celui-ci a été mis hors de cause. 

Un homme a été interpellé et placé en garde à vue mercredi matin, dans le cadre de l’enquête sur la disparition du jeune Lucas Tronche, 15 ans, disparu le 18 mars 2015, à Bagnols-sur-Cèze.

Le délai laisse perplexe : pourquoi a-t-il fallu autant de temps pour retrouver cet homme, pourtant habitant de la commune ?

Une perquisition s’est également déroulée à son domicile. C’est la brigade criminelle de la police judiciaire de Montpellier en charge des investigations qui a procédé à l’interpellation de cet individu sur la commune de Bagnols-sur-Cèze. L’homme a été appréhendé pour « fermer des portes« , selon une source proche de l’enquête. Un homme qui serait ressemblant au portrait robot diffusé en décembre 2016 et pour lequel un appel à témoins avait été relayé dans la presse.

Nous avons appris ce mercredi soir que la garde à vue de ce Bagnolais avait été levée et il serait mis hors de cause. Une chose est certaine, une nouvelle juge d’instruction a repris le dossier en main au palais de justice de Nîmes et elle est en train de revoir le dossier en totalité.

Une disparition toujours mystérieuse

La disparition de Lucas Tronche, 16 ans, le 18 mars 2015 à Bagnols-sur-Cèze, reste une énigme.

Ce jour-là, en fin d’après-midi, l’adolescent se trouve chez lui avec son grand frère. Ils doivent aller tous les deux à leur entraînement de natation, mais Lucas traîne un peu. Son frère part devant pensant que Lucas va le rejoindre. Il est le dernier à l’avoir vu. L’enquête établit que le frère claque la porte de chez lui à 17h10. Quatre minutes plus tard, le téléphone portable de Lucas s’éteint.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.