Dans la nuit du 21 au 22 septembre, à 3H00 du matin, une étudiante de 22 ans a été violée en pleine rue à Clermont-Ferrand, en Auvergne. 

Alors qu’elle rentrait chez elle après une soirée avec des amis, un homme s’était jeté sur elle et s’était mis à la frapper, avant de la violer entre 2 voitures. 

Lundi soir, la victime a reconnu son agresseur dans le tramway de Clermont-Ferrand. 

La jeune femme a alors gardé son sang-froid et a appelé la police pour dire que son violeur était dans le tramway. 

Les forces de l’ordre ont interpellé le suspect à la descente du tramway. Placé en garde à vue, cet homme d’une trentaine d’années a nié les faits. 

Sauf que « son ADN correspond à celui qui avait été prélevé sur les effets de la victime » explique Eric Maillaud, procureur de la République. 

Le trentenaire, jusqu’alors inconnu des services de police, devrait être écroué. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.