La famille de Sophie Le Tan, disparue début septembre près de Strasbourg, a été reçue ce jeudi après-midi pendant plus de trois heures par la juge d’instruction.

L’avocat de la famille de Sophie Le Tan, étudiante de 20 ans disparue début septembre près de Strasbourg, a estimé ce jeudi que « toutes les preuves accablantes sont là » pour accuser le principal suspect, Jean-Marc Reiser, à l’issue d’une audition de la famille par la juge d’instruction chargée de l’affaire.

Pour la première fois, sept membres de la famille de Sophie Le Tan, dont ses parents, son frère et sa sœur, ont été reçus ce jeudi après midi pendant plus de trois heures par la juge d’instruction Eliette Roux, au tribunal de grande instance de Strasbourg, rapportent nos confrères des Dernières Nouvelles d’Alsace.

« Quand il a pris connaissance du dossier, Monsieur Reiser a adapté sa version en racontant des mensonges, nous n’attendons rien de celui-ci. Toutes les preuves accablantes sont là », a accusé Me Welzer, après avoir eu accès au dossier de l’enquête. « Dans le dossier, il y a déjà beaucoup d’éléments accablants et ce n’est pas parce qu’il nie qu’il n’est pas coupable. »

Désormais, les enquêteurs s’intéressent donc à la voiture de Jean-Marc Reiser. Plus précisément ce qu’ils ont trouvé dans le coffre de la berline : un couteau, une lame de cutter, une toile cirée orange et une bâche en plastique de couleur bleu et kaki. Les housses et tapis du véhicule vont également être analysés. Et sur le terrain, des recherches se concentrent dans un secteur forestier des Vosges du Nord. Là même où, selon nos informations, son téléphone a activé une antenne relais après la disparition de Sophie Le Tan.

« Jamais elle n’allait quelque part sans prévenir sa famille »

Lors de l’audition, la famille a pu décrire Sophie et « le fait que jamais elle n’allait quelque part sans prévenir sa famille », a détaillé Me Welzer.

« Nous attendons que justice soit faite (…) et nous comptons sur les jours et les semaines à venir pour avoir de nouveaux éléments qui permettront de retrouver Sophie », a déclaré, à l’issue de cette audition demandée par la famille, Laurent, un cousin de Sophie Le Tan, qui a pris la parole au nom de la famille.

« L’espoir est toujours là », a-t-il affirmé, aux côtés de la mère de la jeune femme, visiblement très éprouvée.

Une vingtaine de personnes étaient venues soutenir les proches de Sophie Le Tan, portant des tee-shirts blancs et des pancartes, leur faisant une haie d’honneur à leur entrée dans le tribunal, aux cris de « On lâche rien ! La vérité pour Sophie ».

L’AFFAIRE LE TAN EN BREF : Arrêté grâce à des données téléphoniques une semaine après la disparition de la jeune femme partie visiter un appartement à Schiltigheim, en banlieue de Strasbourg, Jean-Marc Reiser, 59 ans, a été mis en examen pour assassinat, et avait été longuement auditionné par la juge le 5 octobre. L’homme, déjà condamné plusieurs fois notamment pour viols, affirme n’avoir rien à voir avec cette disparition mais a déjà changé plusieurs fois de versions des faits.

Avec AFP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.