C’est une scène d’horreur qu’ont découvert les policiers en pleine campagne près de Joao Pinheiro, dans le sud du Brésil.

Mara Cristiana Ribeiro da Silva, âgée de 23 ans, était attachée à un tronc d’arbre avec des fils barbelés, le ventre grand ouvert à coup de couteau. Le fœtus avait disparu. 

Une femme, âgée de 40 ans, a été interpellée et placée en garde à vue. Elle s’appelle Angelina Rodrigues. 

Après le meurtre, cette dernière s’est rendue à l’hôpital de Joao Pinheiro avec un nouveau-né. Elle a tenté de faire croire aux médecins qu’elle venait d’accoucher. 

Mais, après examen, les médecins ont compris qu’elle n’avait jamais été enceinte. 

L’enquête a révélé que la suspecte s’était rapprochée de la victime lorsqu’elle a su qu’elle était enceinte d’une petite fille. Elle a d’ailleurs payé la dernière échographie de Mara. 

Angelina Rodrigues a été placée en détention provisoire. Son mari, soupçonné de l’avoir aidé, a également été écroué. 

Quant au nourrisson, il est hospitalisé. Il souffre d’une coupure à la tête occasionnée par le couteau qui a ouvert le ventre de sa maman. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.