Une enquête préliminaire pour « viol » a été ouverte fin août à Paris contre le patron de la chaîne de télévision musicale Mezzo, après une plainte déposée par son assistante personnelle. 

Une enquête préliminaire pour « viol » a été ouverte fin août à Paris après la plainte déposée par une femme contre le patron de la chaîne de télévision musicale Mezzo, a-t-on appris samedi de source judiciaire, confirmant une information du Parisien.

Selon le quotidien, la plaignante est l’assistante personnelle du directeur de cette chaîne spécialisée dans la musique classique: elle « affirme avoir été contrainte par son supérieur à un rapport sexuel dans une chambre d’hôtel, à Taïwan, lors d’un voyage professionnel ».

Revenue en France, cette femme a dénoncé les faits le 24 août à Boulogne-Billancourt et les investigations ont été confiées au 2e district de police judiciaire de Paris, a précisé la source judiciaire.

« Nous empêchons tout contact »

Joint par l’AFP, le dirigeant de cette chaîne du groupe Lagardère, qui n’a pas été entendu à ce jour par les enquêteurs, n’a pas donné suite.

« En pareilles circonstances nous déclenchons immédiatement une enquête du CHSCT: nous empêchons tout contact sur le lieu de travail ou dans le cadre professionnel entre les personnes en cause pour protéger les plaignants ; nous mettons en place un médiateur pour que les salariés puissent s’exprimer en toute confiance auprès d’un tiers à l’entreprise. Et nous prenons des sanctions sur la base des conclusions étayées du CHSCT », a détaillé la direction de Lagardère-Active.

Avec AFP 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.