Une Varoise a décidé de porter plainte contre un médecin urgentiste de l’hôpital Sainte-Musse de Toulon dans le Var après avoir été victime de ce qui, selon elle, s’apparente à des actes de violence.

Le 5 octobre dernier, cette dernière se présente aux urgences, prise de malaises rapporte France Info. Là, un professionnel lui aurait asséné trois claques « soutenues », ce qui selon le média national s’apparente à un geste de stimulation parfois utilisé dans le milieu médical.

« Choquée »

Interrogé par nos confrères, le mari de la patiente souligne que sa compagne reste « choquée » par l’incident. Victime de douleurs au niveau du dos et du coup, elle a écopé d’une ITT de cinq jours.

« Elle ne comprend pas l’injustice d’être frappée alors qu’elle était dans un état de vulnérabilité et dans un lieu dans lequel on doit avoir confiance et se sentir en sécurité » détaille-t-il.

De son côté, l’hôpital a confirmé l’ouverture d’une enquête interne et admet que les gifles peuvent être « inappropriées » dans cette situation précise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.