Cela faisait maintenant plusieurs mois que la Brigade de protection des mineurs de la PJ parisienne traquait un « prédateur sadique », soupçonné de deux viols en plein jour à Paris. Un homme de 35 ans a été interpellé le 18 octobre dernier, quelques jours seulement après une troisième tentative d’agression sur une adolescente de 13 ans dans un immeuble de l’est parisien.

Comme l’explique LCI, le premier viol date d’août 2015, lorsque le suspect avait agressé une adolescente de 14 ans dans le hall son immeuble de la rue de Charenton, dans le XIIe arrondissement parisien. La victime avait également été violemment frappée « à coups de casque ». 

En février 2016, l’homme récidive. Cette fois-ci, c’est une jeune femme de 20 ans qui avait été violée en plein jour au Forum des Halles, par le suspect qui s’était fait passer pour un policier en civil. Pour ces deux agressions, des prélèvements ADN avaient été effectués.

Repéré par la vidéosurveillance

Ce sont ces derniers qui ont permis de confondre le trentenaire. Lors de la tentative d’agression de ce mois d’octobre, la découverte de traces ADN avaient permis de rapprocher ces différentes agressions. De plus, des images de vidéosurveillance du XIIe arrondissement et du métro parisien avaient permis une identification rapide du suspect.

Toujours selon LCI, l’homme a été interpellé dans le XIe arrondissement alors qu’il se rendait chez sa compagne. Inconnu des services de police, il a avoué les faits lors de sa garde à vue, évoquant des « pulsions. » Il a été placé en examen par un juge d’instruction parisien et placé en détention provisoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.