Les bruits de couloirs ont fini par remonter jusqu’à la direction de l’école. Une ancienne enseignante d’un collège de Bonifacio, en Corse, est accusée par des élèves d’avoir gardé un contact scabreux avec eux après son départ, rapporte Corse Matin. Entendue depuis lundi par les gendarmes, elle aurait envoyé aux adolescents des messages à caractère pornographique et des photos d’elle nue durant l’été. « Trois victimes ont été potentiellement identifiées, âgées entre 14 et 15 ans », a confirmé le procureur.

Expertise psychologique

Lors de sa garde à vue, désormais levée, l’enseignante a partiellement reconnu les faits qu’elle justifie par des problèmes psychologique. Une expertise psychologique a été demandée par le parquet d’Ajaccio. 

La jeune femme n’a pour l’heure pas été mise en examen. Selon le quotidien, elle sera convoquée prochainement devant le tribunal correctionnel d’Ajaccio pour répondre de ses actes. Cette professeure exerçait depuis la rentrée dans un autre établissement, au sud de la Corse, mais a été mise à pied par le rectorat depuis la révélation de l’affaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.