La femme qui se trouvait dimanche entre la vie et la mort à Paris à la suite de violences conjugales, pour lesquelles son compagnon a été écroué, est décédée mardi, a appris l’AFP.
    
La victime avait été retrouvée le visage en sang gisant sur le sol de son appartement, dans la nuit de samedi à dimanche, et transportée à l’hôpital Beaujon de Clichy (Hauts-de-Seine), où elle a succombé à ses blessures.
    
Son compagnon, soupçonné de l’avoir frappé à plusieurs reprises en état d’ivresse, a été mis en examen pour meurtre sur conjoint mardi et placé en détention provisoire, selon une source judiciaire.
    
En 2016, 123 femmes ont été tuées par leur conjoint ou ex-compagnon, soit environ une tous les trois jours.
    
Le 18 octobre, le Premier ministre Édouard Philippe a promis de ne « rien lâcher » dans la lutte contre les violences conjugales dans une réponse sur la plateforme Change.org à une pétition de la comédienne Murielle Robin affichant plus d’un demi-million de signataires en ligne.

Avec AFP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.