Un nouveau mystère s’abat sur Lens. Depuis 18 h 15 ce vendredi soir, la rue Étienne-Dolet est interdite d’accès. Des équipes de la police judiciaire de Lille et de la police technique et scientifique inspectent un ancien entrepôt de boulangerie où un corps a été découvert par deux jeunes plus tôt dans la journée.

Ce déploiement policier est lié à la découverte d’un corps un peu plus tôt dans la journée. On ne sait pour l’instant s’il s’agit d’un homme ou d’une femme.

Le déploiement de forces de police a débuté en milieu d’après-midi. Puis, en début de soirée, cette rue, perpendiculaire à la route Lannoy, a été barrée à ses extrémités par des rubans rouge et blanc. Les fouilles sont concentrées dans un ancien entrepôt de boulangerie fermé depuis plus d’une dizaine d’années.

Une source policière a confirmé qu’un corps avait été retrouvé un peu plus tôt dans la journée par des jeunes qui exploraient le bâtiment. Le parquet de Béthune indique par voie de communiqué que «  l’état de dégradation avancé de ce corps n’a en l’état pas permis d’identifier la personne décédée  ».

La famille de Théo présente

Évidemment, tout le monde pense et redoute qu’il ne s’agisse de Théo, l’adolescent de 14 ans dont la trace s’est perdue dimanche 27 mai, au petit matin. On entend murmurer son prénom. La scène se déroule à 50 m du domicile de la maman du jeune disparu. Rapidement, elle et une partie de la famille sont arrivées sur place, comme figées, guettant la moindre information qui pourrait venir des policiers qui s’agitent derrière les rubans. En vain. Personne ne passe : périmètre de sécurité.

Certains se rappellent cette scène de juin, quand le quartier où vivait l’adolescent avait été passé au peigne fin. Des agents de la Police judiciaire, accompagnés par une brigade cynophile des pompiers, étaient revenus sillonner les alentours du domicile de la mère de l’adolescent.

L’enquête a été confiée à la Police judiciaire de Lille. Une autopsie va être pratiquée pour déterminer l’identité de la personne décédée et les circonstances de sa mort.

Plus d’informations à venir.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.