Cette jeune femme, âgée de 30 ans, a tué ses trois enfants, âgés de 2 mois, 2 ans et 4 ans, dans la maison familiale. 

Puis elle a tenté de mettre fin à ses jours en percutant avec sa voiture le pilier d’un pont sur l’autoroute E40 à Oostkamp. Mais elle a survécu à sa tentative de suicide. 

Selon ses proches, la mère de famille souffrait d’une dépression post-natale. Le rapport psychiatrique préliminaire indique qu’elle souffrait d’une grave maladie mentale au moment des faits. 

Même si les autorités ne l’ont pas confirmé, il semble que Arthur, 2 mois, Elyse, 4 ans, et Fabrice, 2 ans, ont été étouffés à mort 

L’avocat de Bieke W. a demandé une libération sous conditions, à savoir son placement dans un établissement psychiatrique. 

Cette demande a été acceptée jeudi. La trentenaire doit à présent vivre dans une institution psychiatrique résidentielle. 

Elle reste toutefois toujours inculpée d’infanticides. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.