La sexagénaire mis en examen qui a tué son fils handicapé

La femme de 68 ans qui a mis fin aux jours de son fils lourdement handicapé en lui administrant des médicaments, le 24 octobre dernier à Schiltigheim, a été mise en examen ce mardi pour homicide volontaire. Elle-même avait avalé des comprimés dans la maison familiale de la rue Victor-Schoelcher, mais sa tentative de suicide avait échoué.

Après le drame, la sexagénaire, dont le fils de 34 ans était immobilisé depuis sa naissance, a fait l’objet d’une hospitalisation en psychiatrie qui s’est achevée lundi. Une mesure de garde à vue a alors été prise.

Au terme de sa présentation devant le juge d’instruction au tribunal de grande instance de Strasbourg, elle a été remise en liberté, sous contrôle judiciaire, et pourrait être jugée dans les prochains mois devant la cour d’assises.

Source 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.