EN DIRECT Meurtre d’Alexia : Suite à ses aveux Jonathann Daval mis en examen pour « meurtre sur conjoint »

La Procureure de la République de Besançon Edwige Roux-Morizot tient une conférence de presse.

Jonathann Daval, le mari de la joggeuse dont le corps calciné a été retrouvé fin octobre dernier, a avoué ce mardi soir à l’issue de 36 heures de garde à vue avoir tué son épouse par accident. C’est ce qu’a annoncé son avocat. Lors de la toute dernière audition du suspect organisée ce mardi, Jonathann Daval a expliqué avoir étranglé son épouse sans avoir eu l’intention de la tuer. Le geste fatal se serait produit dans la cadre d’une dispute dont le couple semblait coutumier, au retour d’un dîner chez les parents de la victime. Le jeune homme aurait aussi indiqué avoir hésité entre se dénoncer aux gendarmes ou maquiller son crime.

Forcé à avouer par des éléments accablants

Trois mois après la découverte du corps de la jeune femme fin octobre, Jonathann Daval a été interpellé ce lundi, après que de nouveaux éléments accablants ont été portés à la connaissance des enquêteurs et de la juge d’instruction.  Un témoignage semble avoir été déterminant, celui d’un voisin qui a déclaré avoir entendu la voiture du suspect quitter le domicile conjugal dans la nuit du 28 au 29 octobre, alors que Jonathann Daval a toujours indiqué n’avoir pas bougé de la maison du couple. La comparaison des pneus de la voiture d’entreprise utilisée par le mari d’Alexia avec les moulages relevés sur les lieux où a été découvert le corps de la victime, et les correspondances relevées par la police scientifique, ont renforcé les soupçons des gendarmes. Enfin, en passant au peigne fin l’endroit où la dépouille a été maladroitement cachée et partiellement consumée, les enquêteurs ont découvert un morceau de drap que la perquisition organisée hier a établi comme provenant du foyer Daval.

« Les parents d’Alexia sont consternés »

Interrogé sur les aveux de Jonathann Daval, Jean-Marc Florand, l’avocat des parents de la victime, a dit la consternation de ses clients. « Ils ont toujours eu la plus grande confiance dans leur gendre, et rien, depuis le meurtre de leur fille, n’avait ébranlé cette confiance. A cet instant, ils ont du mal à croire qu’il est bien l’auteur des faits abominables dont il s’accuse. Il veulent aussi savoir s’il a agi seul ou s’il a bénéficié de l’aide d’un éventuel complice », a encore réagi Me Florand. En effet, Jonathann Daval n’aurait pas su expliquer pourquoi le corps de son épouse a été retrouvé partiellement calciné.
L’avocat n’exclut pas que le drame ait pu se produire après une dispute conjugale. « C’est un scénario envisageable », a considéré Jean-Marc Florand, en précisant que « si les parents étaient informés de disputes entre Jonathann et Alexia, il s’agissait selon eux de tensions normales au sein d’un couple ».

Le corps d’Alexia Daval avait été retrouvé le 30 octobre, dissimulé sous des branchages dans un bois situé à  5 km environ de la maison du couple, deux jours après la disparition signalée par son mari qui avait affirmé que son épouse était partie faire un jogging. La jeune femme avait été victime de violences, de coups et elle avait été étranglée.

Les enquêteurs de la Section de recherches de Besançon étudiaient depuis plusieurs semaines l’hypothèse d’une « dispute conjugale qui aurait mal tourné ».

Source la DPM

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.