Un homme de 33 ans écroué pour le meurtre de sa compagne

Un homme a été mis en examen et écroué jeudi pour le meurtre de sa compagne, une personne vulnérable souffrant d’insuffisance cardiaque.

L’homme alcoolique et toxicomane avait déjà violenté sa conjointe mais il en était jusqu’à là jamais arrivé à ce point.

Les pompiers avaient été appelés mardi à Limoux par le concubin d’une femme de 44 ans en arrêt cardio-respiratoire. Ils n’ont pu que constater son décès. Un premier examen révélant des « traces de violences visibles sur le visage de la défunte », une enquête a été ouverte. « Après avoir dans un premier temps fait état d’une chute accidentelle, ou liée à l’état de santé de la victime, son compagnon a reconnu lui avoir porté des coups, mais sans pouvoir être précis, en raison de son alcoolisation et de l’usage de cannabis », a précisé le procureur dans un communiqué.

Le couple avait eu un petit garçon de près de deux ans

Les premiers éléments de l’enquête révélaient que « le couple vivait des minima sociaux, et avait eu un petit garçon, âgé de près de deux ans, dont la situation avait justifié fin 2017, une enquête sociale ». Le couple avait suscité plusieurs interventions pour tapage nocturne, mais aucun fait de violence conjugale n’avait jusqu’à alors été révélé.

La victime avait auparavant déjà eu deux enfants, qui sont aujourd’hui majeurs et vivent dans la région.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.