Affaire Alexia Daval : Un lien avec un autre corps découvert ?

Pour Me Jean-Marc Florand, avocat des parents d’Alexia Daval, toutes les pistes n’ont pas été explorées.

Il n’est pas exclut « un lien » entre la mort de la jeune femme et celle d’un homme de 38 ans à quelques mètres de là sur la commune d’Esmoulins (Haute-Saône), près de Gray.

En effet, non loin de la découverte du corps de la joggeuse Alexia Daval, le corps d’un homme avait été découvert. Aussi un ADN inconnu avait été découvert par la police scientifique dans la mort de la jeune femme. Cette mort serait peut-être aussi liée à la découverte d’un deuxième corps? Pour s’en assurer, l’avocat des parents de la jeune Alexia Daval a demandé une expertise ADN afin de compléter et long et douloureux épilogue sur la mort de leur fille dans le cadre de l’information judiciaire.

Il y aurait aussi une seconde personne qui serait mêlée dans la mort de la jeune femme, mais l’enquête doit encore établir des éléments, et depuis les aveux de Jonathann DAVAL, l’enquête regroupe d’autres éléments qui doivent encore être exploités. Il aura fallu des mois avant que Jonathann craque et passe en revue la soirée de la mort d’Alexia dont celui-ci et actuellement mise en examen et en détention provisoire. C’est un morceau de draps découverts près du corps de la jeune femme qui a permis les aveux du mari. Crime passionnel? Jalousie excessive ou encore légitime défense sur fond de violences conjugales?

L’enquête bat son plein encore et la stupeur à mis en émoi la France entière la semaine dernière à l’issue des aveux du jeune homme. Le 25 janvier, déjà, le procureur de Vesoul, Emmanuel Dupic, excluait « en l’état actuel » tout lien entre la découverte du corps d’un individu en janvier et le meurtre d’Alexia Daval, en octobre. L’épouse de l’homme qui s’est suicidé n’en démord pas: « Je suis révoltée que le nom de mon mari puisse être associé à cette affaire », a-t-elle déclaré. Rappelons que durant sa garde à vue, Jonathann certifie qu’il n’a jamais brûlé le corps de sa femme dans cette forêt.

La piste d’un complice est envisagée par conséquent.

Un étrange suicide

Les faits ont pourtant de quoi troubler: à Esmoulins, 140 habitants, on a d’abord retrouvé le corps d’Alexia Daval le 28 octobre. Son corps est en partie calciné, des traces ADN inconnues sont retrouvées à proximité. Depuis, le mari a avoué l’avoir tuée. Mais il nie avoir brûlé son corps… et l’ADN retrouvé n’est pas le sien. A-t-il été aidé?

Ensuite, mi-janvier, à quelques centaines de mètres, près de la forêt, un homme de 38 ans, père de trois enfants, est retrouvé mort. Suicide d’une balle dans la tête, selon les enquêteurs, qui classent l’enquête.

Mais aucune arme n’est retrouvée près du corps… ni ailleurs.

 

La femme de l’homme retrouvé mort refuse

Une demande qui ne passe vraiment pas auprès de l’épouse de l’homme qui s’est suicidé: « Mon mari n’a rien à voir avec cette affaire. Je veux qu’on arrête de salir sa mémoire. Nous n’avons strictement rien à voir avec les Daval. Je ne sais pas qui sont ces gens. »

L’affaire prend encore un autre tournant.

2 thoughts on “Affaire Alexia Daval : Un lien avec un autre corps découvert ?

  1. En effet depuis des mois, nous avons des retours sur cet adn inconnu près du corps de la victime, ainsi que cet homme ne demeurant pas si loin des Daval qui est décédé suite, soit disant, à un suicide dont l’arme n’a pas été retrouvée. Les enquêteurs ont donc inventé l’hypothèse que cet homme aurait jeté l’arme avant de retourner mourir dans son jardin : Affaire classée. Et bien je considère qu’une enquête aurait du être ouverte, car avec environ 3,5 g d’alcool dans le sang et une balle dans la tête, penser à aller jeter l’arme et parvenir à le faire relève d’un mauvais film. Quand à son épouse, la justice ne devrait pas prendre en compte son opposition et ses remarques qui paraissent du moins incohérentes.

  2. Je crois me rappeler avoir lu sur facebook ou ailleurs qu’il ressortait des liens entre ces deux familles mais il faudrait que he recherche cette source
    C’est très étrange cette femme qui s’oppose à ce que la piste de son mari décédé soit une fois pour toutes écartée.
    Les circonstances aussi sont troublantes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.