La mort de Sherin Mathews pourrait conduire les États-Unis à adopter une loi qui empêche les parents de laisser les enfants seuls

Les autorités sont actuellement au travail sur une loi afin d’éviter le même drame qui s’est produit pour la petite Shérin au Texas l’année dernière. Cette nouvelle loi transformerait le délit de délaissement de mineur constaté comme en France comme un délit, et le rendrait passible de la Cour d’assises et pourra être si elle est acceptée par les législateurs, comme un crime. Le 22 octobre 2017, le corps décomposé de Sherin Mathews a été retrouvé dans la ville de Richardson dans la banlieue de Dallas, plus de deux semaines après avoir été porté disparu par son père adoptif indo-américain, Wesley Mathews.

Le projet de « loi de Sherin » ferait un crime de laisser un enfant seul à la maison.

 Linda Koop, la législatrice républicaine de Dallas, travaille avec les deux activistes sur le projet de loi, a rapporté The Dallas Morning News.

Mme Koop a dit qu’elle espère trouver des moyens de rendre la loi simple mais efficace afin qu’elle puisse être adoptée dès le début de l’année prochaine. « Le petit Sherin a été tué dans une partie de mon district », a déclaré Mme Koop. «Il y a beaucoup de guérison à faire, mais il y a aussi une loi qui doit être adoptée», a-t-elle ajouté. Deux militantes du Texas, Reena Bana et Shanna Poteet Rivera, ont déclaré espérer que leur projet de loi, qu’elles appellent la «loi de Sherin», empêchera des décès comme celui de Sherin. Les autorités disent que Sherin, qui a été adopté par le couple indien-américain, Wesley et Sini Mathews, est mort de « violence homicide ».

« Avec cette loi, les gens seront enfin attentifs « , a déclaré Bana, originaire du Pakistan. « Cela donne aux gens plus de responsabilité pour agir, et cela aide les cas comme celui-ci à se produire plus souvent. »

 

Wesley, le père de Sherin, a d’abord dit aux autorités en octobre que sa fille avait disparu après l’avoir mise dehors à 3 heures du matin pour la punir de ne pas avoir bu son lait. Mathews avait attendu des heures avant d’appeler la police, ont indiqué les autorités.

La police a arrêté Wesley le 23 octobre sur une charge de blessure à un enfant. Il est tenu à la Centrale de Dallas sur la caution de 1 million d’USD. Le Sinaï, la mère de Sherin, a été arrêté le 16 novembre sur une charge d’abandon ou mettant en danger un enfant. Elle est aussi dans la Centrale de Dallas sur la caution de 250,000 USD.

Pour les législateurs, c’est une décéption de voir des enfants comme le cas de shérin et comptent faire avancçais cette loi pour qu’elle soit poursuivie comme crime et non un délit.

L’avocat de Dallas Bilal Khaleeq a dit qu’il a commencé à travailler avec la paire après qu’ils aient eu l’idée de la loi de Sherin. « La loi est encore à ses balbutiements, et nous avons eu quelques ébauches. Comme nous parlons à d’autres personnes, nous allons voir ce que juridiquement nous pouvons instauré », a déclaré M. Khaleeq.

Le Texas doit revoir des clauses juridiques afin d’être aligner sur les autres états, dont certains ont déjà mis en place le même genre de loi. au même titre de cette loi, l’état envisage des poursuites pénales à toute personne qui ne signalent pas l’état d’un enfant maltraité et dont pourtant il en avait connaissance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.