Une fillette de 5 mois a été admise dans un état très grave jeudi au centre hospitalier de Vierzon, avant d’être transférée à Tours. Son père, un Vierzonnais de 23 ans, a été placé en garde à vue.

Il passait ce samedi devant un juge d’instruction. Il a été mis  en examen et placé en préventive.     Le père de la petite fille de cinq mois hospitalisée dans un état très grave en raison d’un syndrome du bébé secoué, a été placé en détention provisoire ce samedi, conformément aux réquisitions du ministère public.

Présumé innocent, ce Vierzonnais de 23 ans, au casier judiciaire vierge, a été mis en examen, selon le parquet de Bourges, pour « violences par ascendant sur mineur de moins de 15 ans ayant entraîné une infirmité permanente ». C’est un crime passible de vingt ans de réclusion criminelle devant une cour d’assises.

L’enfant ayant été admis à Tours, est sujet d’un pronostic vital engagée.

Lors de sa garde à vue, le père aurait reconnue les faits sans dire les raisons de ces multiples gestes.  La mère qui était également en garde à vue, a pu repartir dans poursuite judiciaire.

La petite fille quand à elle, risque de garder de sacrées séquelles, et en cas de décès, il s’agira juridiquement de requalifié les faits en homicide.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.