Un athlète suisse originaire du Kosovo, qui a été champion de kickboxing et a remporté plusieurs titres européens, a comparu cette semaine devant un tribunal pénal de Bâle.

Il a été condamné pour avoir frappé sa femme en juillet 2015, alors qu’elle tenait leur fille âgée de deux mois dans les bras, selon le site BZ Basel.

C’est sur fond d’histoire conjugales, que se résumé cette affaire. L’athlète commettant des violences à plusieurs reprises sur sa compagne. Seulement dans cette affaire, il portait l’enfant dans ses bras.

A chaques coups, le père les rendait sur le bébé, à tel point que le bébé se retrouve avec une fracture de 4 centimètre sur le crâne.

Plus de 17 cas de violences sur 3 ans. 

Pas que sur le ring de Boxe, ce Kickboxeur ne se contentait pas de boxer ces adversaires mais aussi sa femme.  C’est des interventions des forces de l’ordre, et enfin une condamnation qui permettront de savoir que 17 cas de violences sur compagne ont été répertoriés par les enquêteurs en l’espace de 3 ans.

Une relation du Je t’aime moi non-plus déstabilisante. 

Un jour il se sépare, puis se remette ensemble, et c’est une spirale infernale, une porte qui se referme et une déception à chaque coup pour cette femme qui n’en peut plus.

Aujourd’hui c’est l’enfant mineur qui empathie cette situation, et un jour cela sera peut-être votre compagne qui décèdera à l’issue de ces coups.

Le trentenaire, qui n’est pas titulaire d’un passeport suisse, a finalement écopé d’une peine de 4 ans et 3 mois de prison. Le ministère public avait demandé une peine plus lourde, soit 7 ans de prison et va probablement faire appel de cette décision.

S’il récidive, l’athlète ira boxer dans son pays d’origine risquant l’expulsion et surtout pas sur une femme…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.